Quelle est la stratégie cachée derrière ce deuxième confinement ?

Vous voulez comprendre la stratégie qui se dissimule derrière ce confinement ? Vous êtes sur la bonne page, parce qu’un homme averti en vaut 2!

Quelle est la stratégie de confinement face au covid coronavirus ? Est-ce l'immunité collective ?

I/ Ce qui a été dit sur la stratégie du 2e confinement

Le confinement ciblé sur les personnes âgées ou présentant des facteurs de risque a semble-t-il été écarté par les autorités.

Pourtant, les autorités sanitaires n’ignorent pas que l’essentiel de la mortalité liée au Covid concerne les personnes âgées ou présentant des facteurs de risque.

A ce titre, la mortalité chez les personnes plus jeunes est faible (voir fig 1).

deuxième confinement covid 19

Fig 1. Nombre de morts par âge et sexe au 11 mai 2020 (1).

Le principal problème est politique : le confinement ciblé sur les personnes âgées ou présentant des facteurs de risque pose des problèmes de constitutionnalité.

II/ Les effets du 2e confinement

A/ Confinement ciblé

Quand on examine les effets du 2e confinement, on s’aperçoit de 2 choses :

– les personnes qui travaillent peuvent exercer leur activité professionnelle sauf pour les commerces considérés comme non-essentiels.

– les écoles et les crèches, ainsi que les collèges et lycées sont ouverts.

Par conséquent, une grande partie des personnes en âge de travailler et les parents d’enfants ont des dérogations au confinement.

Or quel âge moyen ont ces personnes ? Statistiquement, les personnes qui travaillent ou ont des enfants sont majoritairement des personnes de moins de 70 ans.

Pour rappel, 81.6% des décès du Covid concernent des patients de plus de 70 ans (1).

Même si les autorités ne l’assument pas ouvertement, ce confinement équivaut bien à un confinement ciblé puisque les dérogations concernent surtout les personnes de moins de  70 ans.

B/ Ralentissement de la circulation du virus

En limitant les activités récréatives et les regroupements sociaux, y compris pour les populations jeunes, on obtient un ralentissement de la propagation du virus.

Ce point est important car même si la mortalité chez les personnes jeunes ou sans comorbidité est faible, leur taux d’hospitalisation et leur taux d’admission en réanimation restent importants (2).

covid19 2eme vague

Fig 2 : hospitalisations par tranche d’âge (1).

covid19 deuxième confinement

Fig 3 : admissions en réanimation par tranche d’âge (1).

Pourtant le taux de mortalité chez les personnes jeunes est faible (fig 4).

stratégie derrière le deuxième confinement

Fig 4 : risque de décès chez les patients hospitalisés, par tranche d’âge (1).

On le voit : le taux de de formes graves chez les patients de moins de 70 ans est élevé en valeur absolue. Pourtant ces formes graves chez les patients de moins de 70 ans débouchent rarement sur un décès. Mais la rareté de ces décès tient à la qualité de la prise en charge. Sans hospitalisation ou réanimation possibles, les décès chez les patients de moins de 70 ans auraient probablement une fréquence bien supérieure.

Ralentir la propagation du virus permet donc de ne pas saturer les ressources d’hospitalisation et donc de sauver les personnes atteintes de forme grave, qui concerne aussi les personnes plus jeunes.

Par ailleurs, on sait que, chez ces patients de moins de 70 ans, les décès concernent principalement des personnes présentant des comorbidités (2). Les personnes de moins de 70 ans sans comorbidité présentent rarement des formes graves.

Les principaux bénéficiaires du ralentissement de la diffusion du virus sont donc les personnes de moins de 70 ans, présentant des comorbidités.

III/ Conclusion sur la stratégie de confinement

Même si les autorités ne l’assument pas ouvertement, cette stratégie équivaut à un confinement ciblé visant à protéger les deux catégories de personnes ayant le plus haut taux de mortalité.

– Sans le dire ouvertement, il conduit à confiner les personnes de plus de 70 ans, qui ont rarement de motif à dérogation.

– Il permet de protéger les personnes de moins de 70 ans, présentant des comorbidités en évitant de congestionner les ressources d’hospitalisation. Ainsi, ces personnes jeunes, exposées à la contamination pourront bénéficier de soins  en cas de forme grave.

Les mesures prises actuellement équivalent à dire:

« On ne confine pas les personnes âgées et à risque, ce qui serait anticonstitutionnel, mais on confine tout le monde… sauf les gens qui travaillent et les gens qui ont des enfants. »

On voit la subtilité de la stratégie de confinement. Il n’est pas possible d’assumer constitutionnellement un confinement visant une catégorie de personnes. Mais indirectement, il est possible d’arriver au même résultat.

Serait-il possible d’arriver au même résultat en expliquant ce choix ouvertement, pour obtenir l’adhésion globale? Faut-il y voir une tentative d’obtenir l’immunité collective?

(1) Estimating the burden of SARS-CoV-2 in France, Science  10 Jul 2020
(2) Point épidémiologique hebdomadaire du 22 octobre 2020, santé publique France

Image par fernando zhiminaicela